HUSABERG – le défi «Andes Moto Extrême» pour battre le record du monde d’altitude

Une équipe internationale de raids et d’aventures motocyclistes se prépare à entrer dans le Livre Guinness des Records en battant le record d’altitude à moto.

Walter Colebatch (Royaume-Uni), Lukas Matzinger (Autriche) et Barton Churchill (Etats-Unis) partiront le mois prochain pour la cordillère des Andes, en Amérique du Sud, au guidon de trois Husaberg FE 570, dans le but d’améliorer le record du monde actuel, établi à 6 245m par un team indien en 2008.

Le groupe présente un CV remarquable de pilotes aguerris et expérimentés : Churchill, alpiniste chevronné, qui a parcouru le monde seul sur une KTM 640, et Matzinger, qui a remonté une douzaine de motos de raid en partant de zéro, seront emmenés par le vétéran Colebatch pour une épopée parfaitement planifiée et organisée.

Les précédents records d’altitude à moto avaient été fixés par un contingent chinois, parvenu à 6 113 m sur la face nord de l’Everest, et le team chilien, suisse et autrichien Motorecord, qui avait atteint 6 220 m à Ojos del Salado, au Chili en 2008, sur des motos de trial non homologuées.

Le team Andes Moto Extreme prépare ce voyage depuis plus d’un an et s’entraîne à l’ascension depuis la mi-janvier, tentant de s’habituer à l’altitude, aux contraintes physiques et au froid dans les Alpes et aux Etats-Unis.

Les effets de l’altitude seront le principal obstacle.

Barton Churchill, alpiniste expérimenté

A 6 250 mètres, l’atmosphère ne contient que 47 % de l’oxygène que l’on trouve au niveau de la mer.

A la moitié de cette altitude, des effets physiologiques peuvent commencer à apparaître.

Rien que le fait de marcher va être éprouvant, sans parler des efforts physiques et d’équilibre sur nos 570 !

Le mal aigu des montagnes (MAM) peut se déclarer dès 3 000 m.

Les symptômes incluent maux de tête, nausées, vertiges et insomnies.

Même s’ils vont prendre des médicaments spécialisés pour s’adapter à l’altitude, les pilotes ont prévu de grimper lentement, ce qui reste le meilleur moyen d’éviter le MAM, et de redescendre immédiatement si des symptômes apparaissent, afin d’éviter les maladies plus graves qui peuvent en découler, comme les œdèmes pulmonaires ou cérébraux (infiltration de liquide dans les poumons ou le cerveau).

En plus de l’entraînement et du suivi médical, le team Andes Moto Extreme a choisi les composants des motos avec précaution, afin de contrer les effets du pilotage en haute altitude.

Colebatch
Tous ceux qui ont déjà piloté à plus de 4 000 m connaissent les problèmes rencontrés par les carburateurs en altitude. Déjà, adapter le mélange à l’altitude est un véritable casse-tête, mais les motos sont moins puissantes que celles à injection et le carburateur risque de givrer à tout moment.

Bon nombre des tentatives de record précédentes auraient pu aller plus haut si leurs motos n’avaient pas souffert de problèmes d’alimentation.

Colebatch
Husaberg fabrique des motos hautes performances à injection depuis de nombreuses années.

Elles n’ont jamais eu le moindre souci de fiabilité.

Son poids plume (114 kg) et sa grande maniabilité, avec 60 CV et de puissants  freins, font de la 570 notre tout premier choix, loin devant la concurrence.

C’est vraiment la moto idéale pour le type d’efforts que nous allons produire.

L’équipe, Walter Colebatch, Barton Churchill and Lukas Matzinger (dans le sens horaire à partir en haut à droite).

Les pilotes porteront des combinaisons Klim Badlands Pro Suits imperméables avec protection complète, ainsi que des vêtements chauffants EXO2, et équiperont leurs 570 de pneus Golden Tyre GT216 avec mousses et d’embrayages automatiques Rekluse.

Les bagages sont préparés par Giant Loop, spécialiste des bagages pour motos ultralégers.

Des batteries au lithium Shorai, elles aussi extrêmement légères, seront utilisées car les batteries normales présentent de mauvaises performances en cas de températures extrêmes.

La société Warn fournit des treuils spéciaux pour motos pour permettre aux pilotes de se dégager lors des passages dans les glaciers, si nécessaire.

Pour garantir les meilleures performances et une fiabilité parfaite, un nombre incalculable d’autres modifications sont apportées aux motos par les meilleurs fabricants de composants du secteur des motos de raid et de l’alpinisme, comme Trail Tech, Enduro Star, G2 Ergonomics, Blue Ridge Racing, Renazco Racing, Rayz, BulletProof Designs, Profill Filters, des durites CV4, Highway Dirtbikes, Haan Wheels, Scheffelmeier Metall, BRC, Powerlet, Burns Moto, Fastway-PMB, Sicass Racing, Black Diamond et Hilleberg.

Pour battre le record, il faudra gravir des pentes presque à-pic de dépôts volcaniques, des congères, des champs de sable, des glaciers, des débris rocheux et des champs de glace, sur les pentes du plus haut volcan du monde, l’Ojos del Salado, au Chili.

Andes Moto Extreme partira pour l’Amérique du Sud au mois de mars.  La progression du team peut être suivie sur  AndesMotoExtreme.com et facebook, qui seront mis à jour régulièrement par satellite avec des photos, des vidéos et des nouvelles fraîches !

Cette entrée a été publiée dans andes moto extreme, husaberg, voyage. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire