ACCESSOIRES - CLASSIC - CONSTRUCTEURS - DIVERS - ENDURO - ENDURANCE - FSBK - MotoGP - MX-SX - RALLYES - SIDE-CAR - TRIAL - WSBK
CIV - Cookstown - CoupeYamaha125 - Équipement - IDM - Macao - Midantrim - Moto Tour - Northwest 200 - Supermotard - Tandragee - Tourist Trophy - UlsterGP
Site et Blog - les dernières infos
recevoir les infos Mototribu par mail
   
le Blog
ACCUEIL - COMPETITION - MOTO GP - 2013 - Italie, Le Mugello
 
       
  les infos motogp.com
 
 
pilotes calendrier infos tests courses résultats
 
Italie, le Mugello
 
la vengeance du Serpent le remplume
 

En préambule il faut le dire : Marc Marquez a bien failli se tuer sur le circuit du Mugello.

Un mur non protégé dans une portion du circuit où «on de tombe jamais» a suffi pour jeter un frisson d'effroi dans tout le paddock qui, nous l'espérons, aura suffisamment de conviction pour contraindre les organisateurs à protéger ce mur en bord de piste à l'endroit où «on ne tombe jamais».

Après la Berezina du Mans il est certain que Jorge Lorenzo avait les crocs. Dépossédé de la pole par un Dani Pedrosa en grande forme on s'attendait à une envolée du pilote HRC.

Pourtant c'est Jorge Lorenzo qui a profité d'un bref moment d'inattention dès le départ de Dani Pedrosa pour passer dans le trou de souris qu'il avait repéré de loin et s'emparer de la tête de la course qu'il ne quittera plus jusqu'à l'arrivée.

On s'attendait là également à ce que Dani Pedrosa livre le combat dans les derniers tours de la course mais celui-ci a faiblit sur la fin tout comme à Austin face à Marquez...

Dani Pedrosa n'a pas tout à fait tort de gérer son avance au championnat mais attention que ces petites faiblesses de fin de GP sur le sec ne s'avèrent pas trop répétitives.

 
Black Mamba le retour. Jorge Lorenzo a encore frappé
 
Après avoir échappé à la mort suite à une chute aux essais près du muret de bord de piste qu'il n'a fort heureusement pas effleuré Marc Marquez a chuté en piste.

Lors de notre compte rendu du Mans nous nous demandions lequel des deux coéquipiers du HRC craquerait le premier. La logique a été respectée c'est le plus jeune et le moins expérimenté à savoir Marc Marquez qui a commis le pêché de gourmandise.

Tout comme à Austin Dani Pedrosa n'a pas tenu la distance, et Marc Marquez en a profité pour le doubler. Mais le gamin, encore incapable de canaliser sa fougue, et sans doute son plaisir, a continué d'attaquer alors qu'il aurait largement pu se contenter d'assurer.

Mais assurer ne fait assurément pas partie du vocabulaire de Marc Marquez. On se souvient qu'il en était de même pour un certain Jorge Lorenzo. C'est le genre de choses qui vient avec un certain âge...

La démonstration n'en était pas moins faite que ce garçon là est sans doute meilleur que son coéquipier au guidon même si les chiffres lui donnent, pour le moment, tort.
 
Dani continue de faire fructifier son capital, comme Lorenzo fin 2012
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
 
Moto GP
la grille de départ - 23 tours - 120 km - 41mn - moyenne 173 km/h

air 21° - humidité 62% - piste 42° - dry

 
sommaire
 
les pneus
source Bridgestone
 
avant
Tout le monde a chaussé des medium sauf Lukas Pesek un Soft
 
 
arrière
 
Les Moto GP sont tous en Medium et les CRT en Soft
 
 
 
la grille
 
Dani Pedrosa signe sa première pole de la saison devant Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso.
 
la 1ère pole pour Dani Pedrosa en 2013
 
Randy De Puniet est 14ème en 5ème ligne second CRT derrière Aleix Espargaro en 12ème position sur la 4ème ligne.
 
Randy De Puniet en 5ème ligne
 
 
le départ
 
Dani Pedrosa vire en tête devant Jorge Lorenzo qui fait immédiatement l'intérieur à Dani Pedrosa dans la première courbe à droite.
 
le holeshot pour Dani Pedrosa
 
Contrairement au premier sentiment qui aurait pu nous faire dire que Lorenzo passait en force, il suffit de revoir le Grand Prix pour constater que le majorquin vise le trou de souris une bonne vingtaine de mètres plus tôt et qu'il prépare parfaitement bien son coup.
 
Jorge Lorenzo s'engouffre immédiatement dans le trou de souris
 
Même si au moment du dépassement les deux pilotes sont très proches la manoeuvre démontre une grande concentration et une grande vista de Jorge Lorenzo.
 
Jorge Lorenzo a eu l'oeil
 
Mais au même moment un autre psychodrame se prépare...

Parti de la 7ème place sur la grille en 3ème ligne Valentino Rossi n'est que 11ème dans ce 1er virage.

Arrive le gauche qui voit Alvaro Bautista venir se porter à la hauteur de l 'italien et le percuter.
 
Valentino Rossi est violemment projeté dans les air fence
 
Après le GP la Direction de course a validé opté pour «le fait de course».

Chacun a son avis sur la question mais pour nous Alvaro Bautista s'est ostensiblement déporté vers l'extérieur et surtout de façon excessive dans une phase aussi délicate de départ.

Il ne semble pas avoir vu Valentino Rossi et patatrac...
 
pour nous Alvaro Bautista est tout de même un tantinet fautif
 
 
le premier classement
 
Jorge Lorenzo mène devant Dani Pedrosa, Marc Marquez, Andrea Dovizioso, Stefan Bradl, Iannone, Aleix Espargaro et Pirro.

Randy De Puniet est 13ème.
 
Jorge Lorenzo a conservé sa place de leader
 
 
la course
 
Jorge Lorenzo suivi de Dani Pedrosa et Marc Marquez ont déjà creusé le trou sur Cal Crutchlow et la paire des Ducati officielles d'Andrea Dovizioso et Nicky Hayden dont Stefan Bradl a emboîté le pas.
 
Stefan Bradl dans le second wagon.
 
 
encore 20 tours
 
Cal Crutchlow réussit à se détacher de son groupe pour s'intercaler seul entre les leaders et les Ducati et Bradl.
 
Cal Crutchlow va dire au revoir à ses petits camarades
 
C'est ensuite au tour de Stefan Bradl de tenter de prendre ses distances avec les Ducati.

L'allemand peut toujours nourrir l'espoir d'égaler sa place de 4ème de l'an dernier.
 
Stefan Bradl très à l'aise sur le Mugello
 
Randy De Puniet se bagarre entre Iannone et Barbera pour la 12ème place alors qu'Aleix Espargaro s'est infiltré entre les deux Ducati de Nicky Hayden et le prototype de Pirro qui remplace Ben Spies blessé (voire licencié? ou accord amiable?)
 
Randy De Puniet second CRT mais loin d'Aleix Espargaro
 
 
encore 13 tours
 
La course est limpide en tête.

On se dit qu'il s'agit d'une course «d'attente» du duo des Honda bien calées dans le sillage de la Yamaha de Jorge Lorenzo tandis que Cal Crutchlow accuse 4 secondes de retard sur le trio.
 
Dani Pedrosa et Marc Marquez en formation
 
On avait pensé un moment que Stefan Bradl suivrait l 'exemple de Cal Crutchlow mais il n'en est rien, les Ducati lui filent le train et rien n 'est dit pour la 5ème place.
 
les Ducati serrent Bradl de près
 
 
encore 11 tours
 
Jorge Lorenzo commence à prendre quelques longueurs d'avance sur le duo Honda : 4 puis 7 puis 8 dixièmes, puis 1.259 et le trou est fait pour le pilote Yamaha qui a collé quasiment une seconde y ses poursuivants dans ce tour.
 
Jorge Lorenzo s'échappe
 
 
encore 6 tours
 
Marc Marquez se montre de plus en plus menaçant sur son coéquipier Dani Pedrosa.

On sent bien que le jeune espagnol veut s'emparer de la seconde place...
 
Marc Marquez est chaud bouillant derrière Dani Pedrosa
 
 
encore 5 tours
 
Dans une phase de réaccélération dans un droite gauche Marc Marquez saute Dani Pedrosa dont il se détache immédiatement.
 
ça y est Marc Marquez a pris l'avantage sur Dani Pedrosa
 
 
encore 4 tours
 
Mais sans doute Marc Marquez a-t-il eu les yeux plus gros que le ventre...

Alors qu'il semblait supérieur à son coéquipier le rookie en fait trop et se retrouve dans le gravier alors qu'il semblait en mesure d'assurer la 2ème place.
 
Marc Marquez s'en va mais trop vite
 
Mais «assurer» ne fait pas partie du vocabulaire de Marc Marquez!

Une erreur qu'il paye cependant immédiatement cash avec une énorme déception à la clé.

Comme on dit c'est le métier qui rentre, Jorge Lorenzo est passé par là également avant d'apprendre à récolter les gros points.
 
Marc Marquez pas content de s'être montré trop gourmand
 
Du coup c'est Cal Crutchlow qui fait la bonne opération en héritant de la 3ème place à quelques encâblures de Dani Pedrosa qui lui ne s'affole pas et assure bien comme il faut paquet de points.
 
Cal Crutchlow est tout proche de Dani Pedrosa
 
 
dernier tour
 
Une grosse bagarre oppose Stefan Bradl à Andrea Dovizioso qui aura bien résisté à ses douleurs cervicales mais qui doit s'incliner devant l'allemand.
 
Andrea Dovizioso passe mais Stefan Bradl recroise à la réaccélération
 
Quant à Jorge Lorenzo inutile de dire qu'il remporte haut la main et pour la 3ème fois consécutive ce Grand Prix d'Italie au Mugello devant Dani Pedrosa.
 
le hat trick pour Jorge Lorenzo
 
Pas de surprise chez les CRT c'est bien entendu Aleix Espargaro qui termine premier de sa catégorie.
 
Aleix Espargaro 1er CRT
 
 
le podium
 
1. Jorge Lorenzo - 2. Dani Pedrosa - 3. Cal Crutchlow
 
 
Randy De Puniet se classe 11ème
 
Le week-end avant pourtant bien commencé et j’avais un bon rythme.

Mais après une deuxième chute lors du warm-up le matin, sans comprendre encore pourquoi et ne voulant pas repartir avec un nouveau résultat blanc, j’ai décidé de rouler en gardant un peu de marge afin de finir la course.
 
 
 
Randy De Puniet
Lors du warm-up je tombe alors que je passe moins vite qu’au tour précédent et nous avons encore du mal à analyser la raison de ces chutes.
 
 
 
Randy De Puniet

Je rencontre toujours des problèmes de feeling avec le train avant, ce qui fait que je n’arrive pas à anticiper les chutes, je suis donc moins incisif en entré de virages.

 
 
 
Randy De Puniet
Je finis à la 11ème place et marque des points.

Nous avons prévu d’essayer de nouvelles choses lors du prochain grand prix à Barcelone pour retrouver de meilleures sensations avec la moto.
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
 

1er Jorge Lorenzo

 
sommaire
 
Jorge Lorenzo

Je savais que ça allait être une course difficile parce qu'il faisait beaucoup plus chaud que le matin

 
 
 
Jorge Lorenzo

Nous avions été très rapides le matin, nous étions aussi rapides l'après-midi mais pas autant, nous étions trois ou quatre dixièmes plus lents.

 
 
 
Jorge Lorenzo

Dani m'a suivi durant près de treize tours mais j'ai attaqué un peu plus à partir du treizième, pour être à peu près trois dixièmes plus rapide.

 
 
 
Jorge Lorenzo
Je crois qu'il a alors un peu lâché, ça a été beaucoup plus facile après ça.
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
2ème Dani Pedrosa
 
sommaire
 
Dani Pedrosa

Je ne me sentais pas complètement à l'aise en course mais je suis content d'avoir encore marqué un bon nombre de points.

 
 
 
Dani Pedrosa

Globalement, le week-end a été difficile.

Le pneu arrière m'a posé beaucoup de problèmes, je manquais de grip mais le bilan est positif puisque je marque vingt points et conserve la tête du Championnat du Monde.

 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
3ème Cal Crutchlow
 
sommaire
 
Cal Crutchlow

Je ne suis pas surpris par ce résultat mais au début du week-end, je pensais que ça allait être très dur de monter sur le podium.

 
 
 
Cal Crutchlow

Nous n’avions pas les réglages parfaits.

Nous montons sur le podium grâce à la chute de Marc (Márquez) mais j’arrivais très fort sur la fin et je pensais vraiment pouvoir me battre pour le podium.

 
 
 
Cal Crutchlow

C’est génial d’être ici et d’être sur le podium au Mugello.

Le team a fait un excellent travail, ils avaient fait quelques changements le matin et nous avons pu être très rapides.

 
 
 
Cal Crutchlow

Crutchlow a aussi admis qu’il s’était contenté de rallier l’arrivée suite à la chute de Márquez, qui lui permettait de se retrouver en troisième position.

 
 
 
Cal Crutchlow
J’étais en train de les rattraper et je crois qu’en continuant j’aurais pu les rattraper avant la fin de la course.

J’ai ralenti quand j’ai vu Marc chuter.
 
 
 
Cal Crutchlow
J’ai perdu du temps derrière Andrea (Dovizioso) en début de course et je n’ai pas pu suivre les autres dès le départ mais finir sur le podium ici au Mugello alors que je m’attendais à un Top 6 est un bon résultat pour nous. 
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
sommaire
 
super mais pareil qu'en 2012
4ème
 
sommaire
 
Stefan Bradl a égalé son résultat de 2012. C'est bien mais ce n'est pas mieux et ne dissipe pas pour nous le doute qui s'est installé après les premières courses de la saison.

Seule la suite nous dira si ce Mugello 2013 est un vrai déclic ou juste une brillante étape comme en 2012
 
 
 
Stefan Bradl

Nous pouvons être contents de cette quatrième place.

La course a été dure, mon départ n’a pas été fantastique et il m’a fallu un moment pour doubler les Ducati.

 
 
 
Stefan Bradl

Les pilotes qui étaient devant avaient déjà de l’avance et je me suis donc battu pour rester devant Hayden et Dovizioso.

 
 
 
Stefan Bradl

Bradl était particulièrement satisfait d’avoir battu Andrea Dovizioso dans un duel qui a duré jusqu’au dernier virage de la course.

 
 
 
Stefan Bradl
L’aspiration n’est pas très importante en MotoGP parce que les motos sont très puissantes.

Je pensais qu’il allait attaquer plus tôt, pas dans le dernier virage, et j’ai réussi à fermer la porte à chaque fois.
 
 
 
Stefan Bradl
Lorsqu’il essayait de passer, je pouvais tout de suite revenir devant.

Quand j’ai vu que j’étais devant dans le dernier virage, j’ai su que j’allais finir quatrième. 
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
Technomag - CIP
sommaire
Techer 20 - Guevara abandon
 
le communiqué du Team CIP
 
Alan Techer a terminé son second Grand Prix d'affilée. C'est toujours bon pour la confiance.

Cette 20ème place est un peu décevante par rapport à une 12ème place sur la grille qui demeure un bon motif de satisfaction.
 
Alan Techer
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
haut de page
 
 
sommaire
 
 
Moto GP
 
Moto 2
 
Moto 3
 
 
 
 
LCR
 
Johann Zarco
 
Louis Rossi
 
CIP Moto 3
 
 
 
interviews
 
1. Lorenzo
 
2. Pedrosa
 
3. Crutchlow
 
 
 
 
résultats
 
classements
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
PHOTOS - Moto GP Mugello
photographe Luciano Bianchetto
 
 
Yonni Hernandez
 
 
 
PHOTOS - Moto GP Mugello
 
 
Jorge Lorenzo
 
 
 
PHOTOS - les Pit Babes du Mugello
 
 
 
 
 
PHOTOS - Biaggi teste la Ducati
 
 
Max Biaggi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
 
Bridgestone - les infos officielles
 
 
 
 
MotoGP.com les statistiques
 
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
 
forums
 
 
 
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
 
Moto2
la grille de départ
21 tours - 110 km - 39mn - moyenne 165 km/h
air 21° - humidité 61% - piste 37° - dry
sommaire
 
le premier podium de Johann Zarco
 
Au vu du début de saison de Johann Zarco dont la nouvelle moto ne lui permettait pas de s'extraire des seconds groupes nous avions relevé que pour palier à cela Johann n'avait d'autres solution que de courir son GP le samedi après midi durant la qualification.

En effet une fois en course Johann réussissait des chronos dignes de meilleurs. Il suffisait donc de partir dans le bon groupe et pour cela briguer au maximum la seconde ligne.

Après une première ligne au Mans et une seconde au Mugello Johann a pu s'élancer en excellente position sur la grille et réussir deux bonnes courses d'affilée avec en bonus ce podium récompensant tous ses efforts ici en Italie.

Si nous employons le terme de bonus c'est à dessein.

À l'heure actuelle nous situons la hiérarchie ainsi : Espargaro, Luthi et Redding un peu au-dessus de Rabat, Nakagami, Terol et Zarco, ce dernier étant le plus régulier des 4.

Ce qui nous donne au mieux des podiums ou des top 5 ou au pire des top 7 comme objectifs sur chaque GP en fonction des circonstances.

Mais à constater la facilité avec laquelle Johann a décroché ce podium après lequel il courait depuis si longtemps on peut se dire que la voie de se lever l'âme durant les qualifications du samedi après-midi doit être poursuivie et intensifiée.
 
Scott Redding remporte son 1er GP
 
Johann Zarco est sans doute à l'heure actuelle le champion du monde des kilomètres parcourus à l'entraînement.

Des conditions de roulage en solitaire qui se rapprochent grandement de celles de la séance de qualification du samedi au cours de laquelle on se bat (presque) seul contre le chrono.

De là à devenir «champion du monde des qualifications» il n'y a qu'un pas que Johann peut très bien franchir.

De là découleront tous ses succès futurs que nous souhaitons nombreux.

De toutes façons il n'y a guère de secret Lorenzo, Pedrosa et Marquez ne gagnent pas tous les GP mais ils sont toujours au maxi en seconde ligne....

Ses milliers d'heures de roulages en solitaire doivent faire de Johann un as du chrono.

De là découleront confiance et relâchements, comme au Mugello où on l'a senti parfaitement décrispé, ce qui est loin d'avoir toujours été le cas.
 
Johann en compagnie des meilleurs ça fait plaisir
 
 
la grille
 
Scott Redding est en pole devant Takaaki Nakagami et Marcel Schrotter.
 
la pole pour Scott Redding
 
Johann Zarco a récidivé c'est bien.

Au vu de son début de saison nous avions constaté que Johann n'avais pas (encore) les capacité en pilotage (ou en machine) pour s'extirper du groupe numéro 2 mais que ses chronos n'avaient rien à envier aux leaders.
 
une bonne qualif égale un bon GP
 
Par ailleurs connaissant le tempérament un peu angoissé et perfectionnisse de Johann nous en avions conclu que la meillere solution pour le français était de courir son Grand Prix dès le samedi après midi pour obteni au maximum une seconde ligne et pouvoir faire un Grand Prix devant.
 
si Johann se dépouille dans ses qualifs les podiums vont suivre
 
Cela lui avait déjà réussi au GP de France malgré des circonstances finales défavorables et une fois encore Johann a réussi à se caler en seconde ligne dans ce Grand Prix du Mugello : maintenant y plus qu'à...
 
Johann Zarco
 
Mike Di Meglio est 20ème en 7ème ligne et Louis Rossi 24ème en 8ème ligne.
 
Mike Di Meglio en 7ème ligne
 
 
le départ
 
Takaaki Nakagami signe le holeshot devant Nico Terol et Scott Redding tandis que Johann Zarco se glisse tranquillement à l'intérieur pour s'emparer de la 4ème place...

On est loin des départs style combat rapproché d'il y a peu pour le protégé de Laurent Fellon...
 
holeshot pour Takaaki Nakagami
 
Suscipto embarque Pradita dans sa chute
 
chute et abandon pour Pradita
 
 
Le premier classement
 
Takaaki Nakagami devance Scott Redding, Nico Terol, Johann Zarco, Esteve Rabat, Mika Kallio, Xavier Simeon, Alex De Angelis, Simone Corsi, et Jordi Torres
 
Nakagami leader comme souvent en début de course
 
 
la course
 

Esteve Rabat tente de déborder Johann Zarco mais on sent bien que le français est beaucoup plus décontracté que par le passé.

Johann Zarco recroise avec une belle assurance

 
bonne position en course = meilleure décontraction = meilleur pilotage
 

Louis Rossi se fait malheureusement pénaliser d'un ride through

 
pas de chance pour Louis Rossi
 
 
encore 18 tours
 
Scott Redding décide de prendre l'avantage sur Takaaki Nakagami qui se fait également passer par un Nico Terol très réactif.
 
Scott Redding en chef de file
 
Esteve Rabat qui talonnait Johann Zarco se fait une chaleur : la sanction est immédiate, l'espagnol et tout son groupe sont décrochés des 4 leaders.
 
Esteve Rabat n'arrive pas à confirmer son début de saison
 
Un freinage trop limite de Takaaki Nakagami en bout de ligne droite offre la 3ème place sur un plateau à Johann Zarco.
 
quand Nakagami arrêtera de sur piloter?
 
 
encore 16 tours
 
Mauvais jour pour Esteve Rabat qui se fait écarter dans la mêlée et tire tout droit dans les graviers.
 
cette fois-ci adieu les bons points pour Esteve Rabat
 
 
encore 13 tours
 
Johann Zarco peut «dormir tranquille» car Takaaki Nakagami se crashe (sans bobo) tout seul en essayant de suivre le rythme des leaders.
 
Takaaki Nakagami part à la faute
 
Nico Terol s'empare du commandement (à l'aspi de la ligne droite) devant Scott Redding et Johann Zarco.

Les 3 hommes possèdent une marge confortable de plus de 4 secondes sur les poursuivants emmenés par Mika Kallio.
 
Nico Terol mène le bal
 
 
encore 8 tours
 
Et Pol Espargaro où est-il? Eh bien il se bagarre en 9ème position entre Jordi Torres et Marcel Schrotter qui s'était élancé en 1ère ligne
 
Pol Espargaro est englué dans le paquet
 
C'est moyen pour Mike Di Meglio qui n'occupe que la 19ème place entre Julian Simon et Esteve Rabat.
 
Mike Di Meglio a du mal à confirmer le Qatar ... comme d'hab' dommage
 
 
encore 4 tours
 
Scott Redding a pris le large en laissant Nico Terol aux prises avec Johann Zarco pour la future seconde place du Grand Prix
 
Scott Redding semble avoir fait le plus dur
 
Un intérieur un peu viril d'Alex De Angelis propulse Xavier Simeon dans les graviers avec abandon à la clé : rageant pour le belge.
 
Alex De Angelis ne fait pas de détails... voire de quartiers sur Simeon!
 
 
encore 2 tours
 
Un freinage d'anthologie permet à Pol Espargaro de gagner 3 positions pour s'emparer d'une salvatrice 4ème place : la meilleure qu'il pouvait obtenir aujourd'hui!
 
en un seul dépassement Pol Espargaro sauve son Grand Prix
 
 
dernier tour
 
Tout le monde semble se contenter de sa position : Scott Redding remporte la course devant Nico Terol et Johann Zarco qui monte sur son premier podium en Moto2.
 
Scott Redding
 
 
le podium
 
1. Scott Redding - 2. Nico Terol - 3. Johann Zarco
 
 
les français
 
Johann Zarco se classe 3ème (voir l'espace Zarco)
 
 
 
Mike Di Meglio se classe 18ème
Certes l'an dernier Mike avait terminé 22ème et comptait 6 points de moins que cette année après 5 Grands Prix.

Mais encore une fois c'est une déception par rapport aux espoirs suscités par le français lors de ses premières sorties.

Il faut resserrer les boulons!
 
 
 
Louis Rossi se classe 26ème
Un ride through qui fait mal pour Louis Rossi mais le pilote Tech3 a fini sa course sur ses roues ce qui n'est pas le cas de tout le monde
 
sommaire
 
le communiqué de Louis Rossi
 
 
 
 
 
 
 
 
pause d'ambiance
 
 
 
 
 
 
 
Johann Zarco
sommaire
 
un podium dans un fauteuil
3ème
 

Johann Zarco est un pilote de talent mais également un travailleur acharné, trop parfois, et qui doit avant tout apprendre à se placer dans les meilleures conditions pour réussir plutôt que de vouloir réussir quelles que soient les conditions.

 
Johann Zarco
 
C'est en ce sens que nous pensons que Johann doit maintenant disputer son 1er GP le samedi après midi durant les qualifications.

Car un Johann serein est très rapide alors qu'à l'inverse un Johann agressif est plus lent.
 
Johann Zarco
 
Les deux derniers Grands Prix nous donnent raison.

Bien placé sur la grille Johann a fait toute la course en tête au Mugello et ce sont les autres qui se sont stressés et sont partis à la faute.
 
Johann Zarco
 
Quand on pense à la débauche d'énergie que Johann devait déployer pour finir dans le top 10.

Et la «facilité» avec laquelle il a cueilli son premier podium.

Mais attention la veille durant la qualification Johann s'est levé l'âme comme un fou pour décrocher le 4ème chrono et son podium c'est à ce moment là qu'il a commencé à le construire.
 
Johann Zarco
 
 
Johann Zarco

 Je suis très content, c’est mon premier podium dans la catégorie Moto2™ et ça fait vraiment plaisir.

Grâce à ma quatrième place en qualifications, mon but était de m’accrocher aux premiers, d’avoir ce rythme, et j’ai vraiment réussi à faire ce que je voulais.

 
Johann Zarco
 
 
Johann Zarco

Je me suis accroché à Nakagami au début, Redding et Terol allaient aussi très vite et on a pu creuser l’écart sur les autres.

A quatre tours de l’arrivée, je me suis dit qu’il fallait assurer la troisième place.

 
Johann Zarco
 
 
Johann Zarco

J’aurais peut-être pu me battre avec Nico mais je suis dit Régale toi avec cette troisième place et tu progresseras plus tard. Je suis très content pour le team et pour Came, c’était parfait de faire un podium en Italie. Je vais profiter de ce moment.

 
Johann Zarco
 
 
Johann Zarco
Ce serait magique de refaire un podium.

Maintenant, le Moto2 est une catégorie difficile, il faut être devant dès le vendredi et faire une très bonne qualification parce que ça aide beaucoup.
 
Johann Zarco
 
 
 
 
 
 
pause de charme
 
 
 
 
 
 
va
 
Moto 3
la grille de départ
20 tours - 104 km - 39 mn - moyenne 157 km/h
air 20° - humidité 62% - piste 38° - dry
 
le trio infernal
 
sommaire
 
Vive les Mahindra qui sont en train d'introduire un peu de diversité dans ce championnat dominé par les KTM et leus trois pilotes phares : Maverick Vinales, Alex Rins et Luis Salom.

Même si ce sera très dur de les déloger ce serait bien aussi que les podiums se suivent et ne se ressemblent pas tous dans cette catégorie que ce soit dans l'ordre ou le désordre.

Une fois de plus on retrouve les trois hommes sablant le champagne comme dans tous les GP depuis le début de l'année, Jerez mis à part...
 
Luis Salom le roi des finisseurs
 
Alexis Masbou est passé un peu au travers lors de ce Grand Prix mais il en est conscient. Euh ceci dit il se classe tout de même 12ème ce qui lui permet de scorer une nouvelle fois et de demeurer dans le top ten : c'est important!

Quant à Alan Techer il semble que le pilote du CIP soit sur une voie ascendante. 2 GP sans chute c'est toujours bon pour le moral. Alan ne progressera que par petites touches et surtout sans chuter... dut-il pour cela avaler des 20ème places indigestes durant quelques Grands Prix.

 
Alexis Masbou 12ème mais insatisfait c'est positif pour l'avenir
 
 
la grille
 

Jonas Folger est en pole devant Maverick Vinales et Alex Rins.

 
la pole position pour Jonas Folger
 
Bonne suprise pour Alan Techer 12ème en 4ème ligne qui devance Alexis Masbou 16ème en 6ème ligne.
 
Alan Techer 12ème
 
 
le départ
 
Jonas Folger signe le holeshot devant Maverick Vinales et Alex Rins.
 
le holeshot Jonas Folger
 
 
le premier classement
 
Jonas Folger devance Maverick Vinales, Alex Rins, Luis Salom, Alex Marquez, Oliveira, Miller, Antonelli, McPhee et Khairuddin.
 
Folger joue les lièvres
 
 
la course
 
Sans surprise le quatuor habituel de la catégorie mème les débats avec Maverick Vinales devant Jonas Folger, Alex Rins, David Salom et Miguel Oliveira un nouvel arrivant qui commence à titiller les 4 mousquetaires sur sa Mahindra.
 
Jonas Folger aux commandes
 
Alan Techer a beaucoup rétrogradé par rapport à sa place sur la grille puisque le protégé d'Alain Bronec occupe lea 20ème place juste derrière Alexis Masbou 19ème
 
les tricolores Alan Techer et Alexis Masbou roulent de concert
 
 
encore 13 tours
 
Les voilà six maintenant en tête de la course.

Grâce à un rythme qui a un peu baissé Alex Marquez a rejoint ses petits camarades.
 
le retour d'Alex Marquez (2ème sur la photo) dans le groupe de tête
 
 
encore 12 tours
 
Niccolo Antonelli est le seul pilote intercalé entre les leaders et le groupe des poursuivants.

Si Niccolo terminait sa course ce serait sa première de la saison car l'infortuné pilote Gresini a chuté dans toutes les autres...
 
Niccolo Antonelli : un objectif ... ne pas chuter
 
 
encore 9 tours
 
Plus les tours passent et plus les esprits commencent à s'échauffer dans ce groupe de 6 notamment entre Luis Salom et Miguel Oliveira.
 
la Mahindra de plus en plus performante
 
 
encore 6 tours
 
Miguel Oliveira tente de dynamiter le groupe en tentant de s'échapper mais c'est peine perdue puisque les 4 KTM le double dans la ligne droite avant que le pilote Mahindra ne regagne 2 places au freinage mais c'est dur dur pour le portugais.
 
les KTM imprenables en ligne droite
 
 
encore 4 tours
 

Tout comme lors des autres Grands Prix Jonas Folger cède du terrain en fin de course.

 
Marquez premier et Jonas Folger dernier
 
 
encore 3 tours
 
Touché à l'arrière par Brad Binder l'infortuné Romano Fenati fait une spectaculaire cabriole par dessus sa moto qui se termine dans le bac à graviers sans dommages pour le pilote.
 
une chute spectaculaire de Romano Fenati
 
 
dernier tour
 
Luis Salom attaque le dernier tour en tête devant Alex Rins, Maverick Vinales qui a perdu quelques longueurs sur le duo de tête et qui est talonné par Oliveira
 
Luis Salom se place et Alex Rins le suit
 
Mais Salom est un spécialiste des derniers tours.

Il conserve l'avantage sur Alex Rins tandis que Maverick Vinales ne se laisse pas déborder par Miguel Oliveira.

On a toujours le même tiercé mais pour une fois la course a été plus passionnante.
 
Luis Salom champion du final
 
 
le podium
 
1. Luis Salom - 2. Alex Rins - 3. Maverick Vinales
 
 
les français
 
Alexis Masbou se classe 12ème
Alexis aurait pu espérer un petit peu mieux puisque deux ou 3 places étaient à sa portée dans son groupe mais Alexis marque encore des points et c'est l'essentiel.
 
Alexis Masbou
 
 
Alan Techer se classe 23ème
voir l'espace CIP
 
Alan Techer
 
 
 
photos : Teams - Luciano Bianchetto - Fritz Glänzel - Red Bull - Bridgestone

textes adrien

mise en page adrien
 
 
haut de page