1000 Superstock – Pays Bas, Team Garnier Alpha Racing

A la découverte d’Assen

Randy Pagaud et Beau Beaton ont roulé pour la première fois sur la piste néerlandaise, rapide et difficile à apprendre.

Markus Reiterberger, qui lui avait déjà couru ici, a été plus rapide en réalisant le seizième temps.

Markus Reiterberger

Michel Garnier, propriétaire du team : « Cette séance de l’après-midi a été un peu négative pour nous car nous avons eu des problèmes de fourche. Nous n’avons pas pu régler le problème aujourd’hui, donc nous avons gardé nos pneus neufs pour demain. On va tâcher d’améliorer ça et de bien nous qualifier samedi. Il faudra que notre problème soit résolu pour Monza. Nous aurions apprécié de disposer ici de l’assistance que Bitubo nous avait promise. »

Markus Reiterberger : « La séance d’essai chrono s’est bien passée. Nous avons apporté quelques améliorations par rapport au matin et ça a été positif. La vitesse de pointe était très bonne. La moto est parfois difficile à piloter dans les virages. Nous allons améliorer. »

Beau Beaton : «Nous avons eu quelques difficultés, comme trouver les bons réglages pour se sentir confortable sur la moto. Bien sûr, c’est un circuit nouveau pour moi donc j’apprends la piste. Elle est très rapide. Nous travaillons sur la démultiplication, les réglages de la fourche et de l’amortisseur, tous ces détails qui font la différence. »

Randy Pagaud : «J’ai roulé pour la première fois ce matin sur ce circuit et c’était un peu compliqué car c’est une piste rapide. Si on se rate dans un virage, on est ensuite désavantagé dans les suivants. Cet après-midi, on était parti sur de meilleures bases avec de meilleurs réglages châssis. Il nous manque juste un petit plus sur la moto et moi qui doit me mettre bien dans le rythme. J’ai de bonnes sensations sur la moto, je suis content d’être là et ça ira mieux demain. »