ENDURANCE 2020 – 24h Motos, la victoire de FCC TSR Honda France et les vidéos

L’équipe japonaise Honda remporte sa deuxième victoire au Mans. F.C.C. TSR Honda France triomphe devant Webike SRC Kawasaki France Trickstar et le Suzuki Endurance Racing Team qui conserve la tête du championnat. Véronique Sauvage nous raconte les dernières heures de la course.
Les résultats et les classements
 
le podium EWC
 
En début de nuit, Mike Di Meglio améliore le record du tour en course (1’36 »985) confortant ainsi l’avance de la FCC TSR Honda France.

La nuit n’a pas vu de changement de leader, que ce soit en EWC ou en SST.
 
FCC TSR Honda France
 
On retrouve donc FCC TSR Honda France (EWC) et GERT56 by GS Yuasa (SST) en tête à la seizième heure pour les points bonus.
 
 
La victoire de Honda


 
 
Derrière le SERT est à 3 tours et le Webike SRC Kawasaki France à 5 tours pour les EWC, la No limits Motor Team à 2 tours et Moto Ain à 7 tours pour les SST.

La Metiss est alors 20ème.
 
SERT
 
A noter, au cours de la nuit, la Bollinger Team Switzerland a chuté et son pilote, Jan Buhn est conduit au centre médical.

Il n’est pas en mesure de poursuivre la course et c’est à deux pilotes que la décision est prise de terminer.
 
Bolliger Team Switzerland
 
Roman Stamm, qui avait annoncé son retrait de l’endurance à l’issue des 24h, n’avait sans doute pas envisagé ce scénario.
 
Metiss
 
Au matin, sous un temps digne d’un mois d’avril, la Metiss a été contrainte à l’abandon sur problèmes mécaniques tout comme la Ducati d’ERC Endurance sur problèmes électriques.
 
Wöjcik Racing Team
 
Wojcik Racing Team 2 a abandonné sur problème moteur et BMRT 3D Maxxess Nevers sur problèmes électriques.
 
BMRT 3D MAXESS NEVERS
 
Là aussi, Julien Da Costa ( ERC Endurance) qui a annoncé mettre un terme à sa carrière n’avait sans doute pas envisagé l’abandon.
 
Team ERC Endurance
 
A 7 heures 30, ils sont donc encore 31 équipages en course quand la pluie s’invite à nouveau de manière très locale et très courte sur le circuit, ce qui entraîne une série de chutes sans gravité.
 
YART
 
Le YART, alors en 5ème position, grignote 3 à 4 secondes sur la BMW Motorrad World Endurance Team.

Niccolo Canepa parvient ainsi à dépasser Illya Mikhalchyk peu avant la fin de la 21ème heure de course et aussi le retour de la pluie.
 
 
L’arrivée


 
 
Les classements pour les podiums restent inchangés.

Mais en voulant dépasser un concurrent à Dunlop, le SERT chute.

Gregg Black ramène la Suzuki avec un guidon endommagé.

Le temps de la réparation leur coûte la seconde place au profit de la Webike SRC Kawasaki France.

Alors que la météo est toujours aussi capricieuse et que les teams restent en pneus pluie, peu de temps avant le début de la dernière heure, le SERT rentre au stand pour chausser des slicks.
 

 
Au dernier pointage avant l’arrivée, la FCC TSR Honda France a 3 tours d’avance sur la Webike SRC Kawasaki France et 4 sur le SERT.

Jeremy Guarnoni et Étienne Masson sont les deux pilotes qui vont assurer les derniers relais avec pour objectif pour l’un, de conserver sa seconde place et pour l’autre, bien entendu de la lui ravir.

28 secondes séparent les deux pilotes à 40 minutes de l’arrivée.

A 20mn, l’écart est de 32 secondes.

A 16mn, notre  »amie » la pluie est de retour, mais pas partout.
 
BMW Motorrad World Endurance Team
 
A 12mn, la BMW Motorrad World Endurance, alors 5ème chute à Dunlop et malheureusement Illya Mikhalchyk est évacué sur civière.

La moto ne passant sous le drapeau à damiers ne sera pas classée.

De ce fait, le team perd également sa seconde place au championnat.

Au SERT, un dernier ravitaillement permet d’assurer la 3ème place.
 

 
Honda, inscrit pour la 13ème fois son nom au palmarès de l’épreuve en remportant ces 24 heures, dépassant ainsi Suzuki et se rapprochant de Kawasaki.

FCC TSR Honda France remporte également le trophée Suzuka.

Passant la ligne d’arrivée en vainqueur, le GERT56 by GS Yuasa permet à Lucy Glockner d’être la première femme à gagner les 24 heures du Mans.

No limits motor team et Moto Ain complètent le podium.

Le team Aprilia Le Mans 2 roues remporte le trophée Anthony Delhalle EWC spirit.

Ces 24 heures sont décidément étranges jusqu’au bout.

Afin de respecter les mesures sanitaires, les trophées sont déjà sur le podium dont les plots sont séparés et les équipages sont appelés dans l’ordre des marches de la plus éloignée à la plus proche.

Il n’y a pas d’effusions de joie, les pilotes semblant même hésitants à ouvrir et secouer leur bouteille.

Malgré sa troisième place, le SERT conserve sa place de leader au championnat du monde avec 40 points d’avance sur FCC TSR Honda France et 45 sur le YART.
 
podium Superstock
 
 
Superstock

Moto Ain conserve la tête avec 26 points d’avance sur GERT56 by GS Yuasa et 52 sur le No limits motors.
 
Moto Ain
 
Prochain rendez-vous du 23 au 26 septembre pour la grande finale à Estoril, si la situation sanitaire ne vient pas à nouveau tout perturber.
 
 
Le résumé de la fin de la course