ENDURANCE – France, Paul Ricard, Bol d’Or (16, 17, 18 septembre), la situation au championnat après les 8h de Suzuka

Après les 24 heures de Spa début juin, les teams ont emballé le matériel et pris la direction du Japon pour les 8 heures de Suzuka début août. Enfin, seulement 5 teams ont fait le déplacement. Ils représentent les teams officiels qui jouent le titre, soit les 4 marques japonaises (Yoshimura SERT Motul, YART Yamaha Official Team EWC, FFC TSR Honda France, Webike SRC Kawasaki France) et le vainqueur de Spa, BMW Motorrad World Endurance Team.
Les résultats et les classements
 
Yoshimura SERT Motul
 
Deux pilotes du mondial ont trouvé chacun une place dans un team japonais (Erwan Nigon de Viltais Racing Igol et le japonais Atsumi Cocoro d’OG Motorsport by Sarazin).
 
YART
 
Avec cinq permanents en EWC et aucun en SST sur 45 engagés, les 8 heures de Suzuka ressemblent au championnat du Japon et non à un mondial d’endurance.
 
FCC TSR Honda France
 
Les causes principales de l’absence des permanents sont probablement liées au coût financier d’un tel voyage et aux règles sanitaires très strictes en vigueur.
 
Webike SRC Kawasaki France Trickstar
 
BMW Motorrad World Endurance Team
 
Yoshimura SERT MOTUL termine 3ème.
 
Yoshimura SERT Motul
 
YART Yamaha Official Team EWC 7ème.
 
YART
 
FCC TSR Honda France qui a fait la course à deux suite à une lourde chute de Gino Réa aux essais, est 11ème.
 

 
Gino Rea
 
Webike SRC Kawasaki France 15ème
 
Webike SRC Kawasaki France Trickstar
 
BMW Motorrad World Endurance Team est contraint à l’abandon. Ce résultat ne change rien à l’ordre du classement général du championnat pour les équipages de tête, si ce n’est que les 3 premiers accroissent leur avance sur leurs poursuivants. Tati Team Beringer Racing 4ème au général était à 1 point du podium avant les 8 heures de Suzuka. Il est désormais à 19 points.
 
BMW Motorrad World Endurance Team
 
Erwann Nigon au guidon de EVA RT 01 Webike Trickstar n’est pas classé n’ayant pas franchi la ligne d’arrivée.
 
Erwan Nigon
 
Alors qu’Atsumi Cocoro sur S-Pulse Dream Racing – ITEC termine au pied du podium.
 
Atsumi Cocoro
 
À l’issue de cette manche, il faut attendre le 19 août pour que les résultats soient définitivement validés par la FIM. Yoshimura SERT Motul se présente donc pour la dernière épreuve du championnat avec 24 points d’avance sur FCC TSR Honda France et 33 sur YART Yamaha Official Team.

Rien n’est donc joué parce que le Bol d’Or étant la finale, les points attribués seront majorés de 1.5. Le vainqueur empochera les 60 points d’une course de 24 heures auxquels pourront s’ajouter les points bonus (5 pour la pôle, 10 à la 8ème heure et 10 à la 16ème heure) soit 85 points pour un week-end parfait en tête.

Le comité de sélections s’est réunit le 18 aout et les équipages admis ont été avisés dans les 5 jours.

58 équipages maximum sont admis au départ en voici la liste officielle.
 
 
La liste des engagés

liste-des-engages-endurance-2022-endurance-2022-france-paul-ricard-bol-dor

 

 
Une vingtaine d’équipages a participé aux deux journées de tests qui se sont déroulées le 30 et 31 aout. Lors de ses deux jours les chronos se sont encore affolés, le YART réalisant la meilleure performance en 1.51.921.Pour mémoire, en 2021, le meilleur tour aux essais qualificatifs était détenus par le Yoshimura SERT Motul en 1.52.772.
 

 
Cette année le Bol d’Or fête ses cent ans. On retrouvera au programme les habituelles courses support, à savoir le Bol d’Argent et le Bol Classic mais l’organisateur nous promet des belles animations et surprises.

Rendez-vous le 15 septembre 2022 sur le circuit Paul Ricard au Castellet.
 

 
 
Les horaires prévisionnels
Jeudi 15 septembre 2022

8:50 – 10:50 : essais libres bol d’or
11:00 – 11:45 : essais libres bol classic
11:55 – 12:40 : essais libres bol argent
12:50 – 13:35 : essais libres bol classic
13:45 – 14:30 : essais libres bol argent
14:50 – 15:10 : bol d’or pilotes bleus (essais qualificatifs 1)
15:20 – 15:40 : bol d’or pilotes jaunes (essais qualificatifs 1)
15:50 – 16:10 : bol d’or pilotes rouges (essais qualificatifs 1)
16:20 – 16:40 : bol d’or pilotes verts (essais qualificatifs 1)
16:50 – 17:10 : bol d’argent pilotes argent (essais qualificatifs 1)
17:20 – 17:40 : bol d’argent pilotes violets (essais qualificatifs 1)
17:50 – 18:10 : bol classic pilotes jaunes (essais qualificatifs 1)
18:20 – 18:40 : bol classic pilotes orange (essais qualificatifs 1)
essais de nuit:
20:30 – 21:30 : bol d’or
21:40 – 22:20 : bol classic
 

 
 
Vendredi 16 septembre 2022

8:35 – 8:55 : bol d’argent pilotes argent (essais qualificatifs 2)
9:05 – 9:25 : bol d’argent pilotes violets (essais qualificatifs 2)
9:55 – 10:15 : bol d’or pilotes bleus (essais qualificatifs 2)
10:25 – 10:45 : bol d’or pilotes jaunes (essais qualificatifs 2)
10:55 – 11:15 : bol d’or pilotes rouges (essais qualificatifs 2)
11:25 – 11:45 : bol d’or pilotes verts (essais qualificatifs 2)
11:55 – 12:15 : bol classic pilotes jaunes (essais qualificatifs 2)
12:25 – 12:45 : bol classic pilotes orange (essais qualificatifs 2)
13:40 – 16:40 : 18ème bol d’argent
20:30 – 22:30 : 19ème bol classic manche 1
 

 
 
Samedi 17 septembre 2022

08:45 – 09:30: warm up bol d’or
10:00 – 12:00: 19ème bol classic manche 2
14:15 : début de la procédure de départ
15:00 : depart du 85ème bol d’or
 

 
 
Dimanche 18 septembre 2022

15:00 : arrivee du 85ème bol d’or