FSBK – Carole, la présentation d’une avant dernière manche parisienne à gros enjeu


 
Après une pause estivale de sept semaines, le Championnat de France Superbike FSBK-FE reprend ses droits pour le sprint de fin saison. Du 19 au 21 août, la sixième et avant dernière étape du Championnat aura lieu sur le Circuit Carole. Organisateur, le MC Motors Events accueille une nouvelle manche de l’élite de la vitesse française, sous l’égide de la FFM.
 

 
 
SUPERBIKE : DEBISE TOUJOURS PAS À L’ABRI

En 2021, l’étape de Carole n’avait pas souri à Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) qui avait connu des déboires en catégorie reine alors qu’il occupait la tête du Championnat. Il n’avait, par la suite, pas été en mesure de défendre ses chances à cause d’une blessure. Le pilote albigeois se présente à nouveau en Seine-Saint-Denis au sommet du classement, avec 39 points d’avance sur son dauphin et pourra se nourrir de son expérience pour sécuriser un titre qui semble lui tendre les bras. En cas de résultats favorables, DEBISE pourrait donc ajouter une nouvelle ligne à son palmarès.

Provisoirement 2ème suite à l’étape de Magny-Cours, Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) évoluera sur un Circuit qui lui réussit avec cinq victoires lors des huit dernières courses sur le tracé francilien. Le pensionnaire du Team BMW Tecmas tentera d’aller chercher deux nouveaux succès qui pourraient tout relancer avant la finale. L’objectif sera probablement le même pour Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli), si les sept semaines de break lui ont permis de retrouver la pleine possession de ses moyens. Avec 4 titres de Champion de France Superbike à eux deux, FORAY et GINES pourront-ils à nouveau faire déjouer DEBISE ?

Pour Alan TECHER (Honda CBO Racing – Michelin), la victoire finale semble désormais compromise. Cependant l’ancien pilote de Grand Prix aura à cœur de jouer à nouveau le podium pour peut-être s’offrir un top 3 pour sa première saison au sein de l’équipe Honda CBO Racing.

Après un enchainement d’excellents résultats, le leader de la catégorie Challenger Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) fut moins en vue lors de la dernière étape. Malgré cette légère baisse de régime, RENAUDIN a su inscrire de gros points et reste provisoirement 5ème du général à 25 points de TECHER et seulement 6 points devant son poursuivant… Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli). Le pilote de la Yamaha n°89 a l’opportunité de terminer dans le top 5 au scratch pour la sixième année consécutive en catégorie reine. Une performance qui conforterait un peu plus encore son statut de pilote phare du Championnat de France.

Derrière les cadors, les pilotes Ducati et Suzuki lutteront pour le top 10. Provisoirement 7ème, le Challenger Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli) devra défendre sa position face aux expérimentés Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) et David MUSCAT (Ducati – Michelin) ainsi que face à son coéquipier Charles CORTOT (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli) en pleine progression et au Champion de France Challenger en titre Guillaume ANTIGA (Ducati – Pirelli). Seulement 12ème au provisoire, Maximilien BAU (BMW – Michelin) pourrait pourtant être le plus fort dans cette lutte pour la 7ème place. Après un début de saison très délicat, le pilote n°108 semble avoir trouvé de la constance au guidon de sa BMW et devrait une nouvelle fois performer sur un tracé qu’il affectionne.

En Challenger, difficile d’imaginer un retournement de situation. Sauf catastrophe, RENAUDIN devrait décrocher le titre devant SUCHET. Cependant, pour la troisième marche du podium, le duel entre CORTOT et BAU va maintenir du suspense chez les jeunes.

SITUATION PROVISOIRE SUPERBIKE :
1- Valentin DEBISE – 204 points
2 – Kenny FORAY – 165 points
3 – Mathieu GINES – 163 points
4 – Alan TECHER – 147 points
5 – Martin RENAUDIN (Challenger) – 122 points
 

 
 
SUPERSPORT 600 : DEBISE PROCHE DE SE SUCCÉDER À LUI-MÊME

Avec dix victoires en autant de courses, la supériorité de Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) n’est plus à prouver. Malgré une situation largement en sa faveur et 89 points d’avance, l’albigeois devra finir le travail, lui qui s’est montré en forme avec le GMT 94 en Mondial Supersport 600.

Il aura également sa chance en WSBK en septembre, mais en attendant, Matthieu GREGORIO (Yamaha – Pirelli) doit sécuriser sa 2ème place au classement après un week-end délicat dans la Nièvre. Ambitieux, le jeune pilote gardois vise probablement sa première victoire.

Après une mauvaise série, Loïc ARBEL (Yamaha TWR Junior Team – Pirelli) a retrouvé le chemin du podium lors de la dernière manche. Quant à Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli), il y est monté pour la première fois et à deux reprises. 5ème du classement provisoire, Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) s’est également distingué lors de la dernière course et affiche un bel état de forme. Sur un tracé court et sinueux, les écarts devraient être infimes entre les pilotes du top 5. Les spectateurs parisiens devraient donc assister à une lutte acharnée pour le podium.

Régulièrement aux avant-postes, Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop), Kilian AEBI (Yamaha – Dunlop) et Cédric TANGRE (Yamaha – Pirelli) seront des menaces supplémentaires pour les hommes de tête.

En Challenger, alors que GREGORIO semblait filer vers la victoire finale, le Championnat s’est relancé lors de la dernière étape, suite aux belles performances de GIMBERT. GREGORIO compte tout de même, 44 points d’avance, GIMBERT devra donc devancer son adversaire à deux reprises pour espérer jouer le titre lors de la finale. Pour la troisième marche du podium, rien n’est joué entre Kilian AEBI et Bartholomé PERRIN (Yamaha – Pirelli) que seulement 3 points séparent.

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 600 :
1- Valentin DEBISE – 257 points
2 – Matthieu GREGORIO (Challenger) – 168 points
3 – Loïc ARBEL – 134 points
4 – Johan GIMBERT (Challenger) – 117 points
5 – Enzo DE LA VEGA – 101 points
 
 
OBJECTIF GRAND-PRIX

PRE-MOTO 3 : ROSTAGNI DEFENDRA-T-IL SES CHANCES ?

Le doute plane quant à la présence du leader Pre-Moto 3, Matthias ROSTAGNI (Béon – Bridgestone). Blessé au bras, le pilote de la Béon n°13 n’a pas encore confirmé sa participation… En cas d’absence de Matthias ROSTAGNI, Célestin MASY (Béon – Bridgestone) serait en mesure de prendre la tête du classement provisoire avant la finale, lui qui a enfin décroché sa première victoire à Magny-Cours. Seulement 6 points séparent ROSTAGNI de MASY, mais quand sera-t-il à l’issue de cette sixième manche ?

Les trois pilotes candidats au top 3 du classement général se tiennent dans un mouchoir de poche. Quentin GODEFROY (KTM – Bridgestone) est provisoirement 3ème avec 116 points devant, Camil BISSANE (KTM – Bridgestone), 114,5 points et Quentin MANDINE (Béon – Bridgestone), 106,5 points. Fraichement monté sur le podium, Swan EMPRIN (Beon – Bridgestone) pourrait également se mêler à cette lutte.

SITUATION PROVISOIRE PRE-MOTO 3 :
1– Matthias ROSTAGNI – 157 points
2 – Célestin MASY – 151 points
3 – Quentin GODEFROY – 116 points
4 – Camil BISSANE – 114,5 points
5 – Quentin MANDINE – 106,5 points
 
 
HONDA NSF 250 : SUSPENSE TOTAL

Très rapide mais en manque de régularité, Benjamin CAILLET (Honda NSF – Bridgestone) n’a jamais été en mesure de faire le break devant Jules BERCOT (Honda NSF – Bridgestone). Avant d’arriver sur le Circuit Carole, les deux pilotes ne sont séparés que de 6 petits points. Sur un tracé où les jeunes pilotes de la filières vitesse ont eu la chance de s’exercer récemment, CAILLET et BERCOT auront une nouvelle occasion de s’expliquer pour tenter de faire la différence. Très régulier depuis le lancement de la saison, Lorenzo GUYAU (Honda NSF – Bridgestone) a enfin décroché la victoire, ne compte plus que 20,5 points de retard sur le leader et fait donc son apparition dans une course au titre qui s’annonce palpitante.

Sur une série de deux podiums consécutifs, Eliott KASSIGIAN (Honda NSF – Bridgestone) est revenu à 18,5 points de Lorenzo GUYAU et jouera probablement un rôle important lors des deux dernières étapes.

SITUATION PROVISOIRE HONDA NSF 250 :
1– Benjamin CAILLET– 154,5 points
2 – Jules BERCOT – 148,5 points
3 – Lorenzo GUYAU – 134 points
4 – Elliot KASSIGIAN – 115,5 points
5 – Evan BOXBERGER – 99 points
 
 
SUPERSPORT 300 : SITUATION IDÉALE POUR DAHMANI

Avec sept podiums dont quatre victoires, Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli) est sur un rythme effréné. Leader du Championnat depuis la première course, le pilote de la Yamaha n°13 effectue un parcours sans faute qu’il pourrait être en mesure de poursuivre en Seine-Saint-Denis. En inscrivant au moins 20 points de plus que son dauphin, Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli), lors de cette 6ème étape, Enzo DAHMANI serait sacré Champion de France. Dernier vainqueur en date, JOULIN est pourtant déterminé à retarder l’échéance et s’offrir une ultime bataille sur le Circuit Paul Ricard.

En toute vraie semblance, Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli), Louca FRIEH (Yamaha – Pirelli), David DA COSTA (Yamaha – Pirelli) et Loris CHAIDRON (Yamaha – Pirelli) ne sont plus dans la course au titre. Les quatre pilotes espèrent cependant tous décrocher la 3ème place du classement général provisoirement détenue par PLAINDOUX, voire même de ravir la place de dauphin occupée par JOULIN.

Après avoir crevé l’écran en milieu de saison, Justine PEDEMONTE (Yamaha – Pirelli) et Lucie BOUDESSEUL (Yamaha – Pirelli) ont malheureusement été moins en vue depuis quelques courses. Les deux représentantes de la gent féminines seront peut-être en mesure de décrocher leur premier podium à Carole.

En Challenger, tous les scénarios sont possibles puisque trois pilotes se disputent encore le titre. Au vu des derniers résultats difficile de savoir qui de Valentin ROEDEL (Kawasaki – Pirelli), Evan PALHIER (Yamaha – Pirelli) ou Théo TAUVERON (Yamaha – Pirelli) prendra l’ascendant sur ses concurrents.

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 300 :
1– Enzo DAHMANI – 180 points
2 – Dorian JOULIN – 146 points
3 – Evann PLAINDOUX– 117 points
4 – Louca FRIEH – 111 points
5 – David DA COSTA – 106 points
 
 
SIDECAR : PEUGEOT / PEUGEOT À L’ASSAUT DE PERILLAT / KOTCHAN

Vainqueur des quatre dernières courses auxquelles il a participé, PEUGEOT / PEUGEOT est une réelle menace pour l’actuel leader au scratch PERILLAT / KOTCHAN. Mais l’équipage n°52 a tout de même une avance conséquente de 37 points à ce stade de la saison. Rendez-vous à Carole pour assister au duel et voir si la famille PEUGEOT parviendra à recoller à PERILLAT / KOTCHAN avant la finale.

LE BAIL / LEVEAU espère toujours décrocher à minima la seconde place, mais la tâche s’annonce difficile face aux deux cadors. Il devra donc défendre une place sur le podium loin d’être garantie au vu du niveau affiché par PALACOEUR / CESCUTTI et son châssis court.

Par ailleurs, PALACOEUR / CESCUTTI est d’ores et déjà Champion de France 2022 dans la catégorie F2. Les autres places dans le top 3 restent à déterminer entre quatre concurrents : MOREL / CARRE, BLERVAQUE / AMETTE, NODELFER / BONNOT et QUILBAULT / PESENTI.

SITUATION PROVISOIRE SIDE-CAR :
1– PERILLAT / KOTCHAN – 182 points
2 – PEUGEOT / PEUGEOT – 145 points
3 – LE BAIL / LEVEAU – 130 points
4 – PALACOEUR / CESCUTTI (F2) – 111 points
5 – BOUCHER / BOUCHER – 102 points
 
 
SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2022

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

Pour cette saison 2022, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr.

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via : Facebook fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk
 
 
CALENDRIER 2022

19 – 21 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
23 – 25 septembre – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard