RALLYE RAID – Dakar, étape 3, Daniel Sanders prend la tête du général, Ricky Brabec out (résultats, photos, vidéos)

Le Dakar navigue aujourd’hui sur des territoires empreints d’histoire, en partant de l’un des centres de la civilisation nabatéenne pour rejoindre Ha’il, qui fut un carrefour des routes commerciales reliant l’Europe à l’Asie. Pour les pilotes du Dakar, qui ont affronté des conditions météo par endroits torrentielles à travers les majestueux canyons qui entouraient des pistes sablonneuses et parfois rocailleuses, l’enjeu tenait également à la capacité de se concentrer sur la navigation alors que les nombreux croisements de pistes prêtent à confusion.
(les résultats)
 
Daniel Sanders
 
A ce jeu, Daniel Sanders a été d’une régularité exemplaire, remportant une quatrième étape sur le Dakar…
 
Daniel Sanders
 
C’est peut-être une évidence, mais la lutte en tête du Dakar nécessite avant tout de la tempérance. Il n’est pas certain que Ricky Brabec ait oublié cette règle majeure, mais l’Américain est parti à la faute et allonge la liste des grands favoris qui quittent la course prématurément. Le pilote Honda a chuté au km 274. Souffrant de douleurs cervicales, il a été transporté conscient et mobile vers l’hôpital de Ha’iI pour des examens médicaux complémentaires.
 
Ricky Brabec
 
Après Sunderland, le rallye a perdu en trois jours deux de ses anciens vainqueurs, mais les prétendants continuent de se positionner. A commencer par Daniel Sanders, qui a signé tous les meilleurs temps intermédiaires avant de s’imposer pour la quatrième fois de sa carrière sur une étape du Dakar et de prendre la tête de la course.
 
Daniel Sanders
 
L’avance de l’Australien au général a été limitée par les efforts du jeune Mason Klein, qui a bénéficié de la nouvelle règle des bonifications accordées aux ouvreurs pour limiter les dégâts et garder le contact en vue de la victoire finale.
 
Mason Klein
 
Vainqueur hier de la première spéciale de sa carrière sur le Dakar à 21 ans, Mason Klein n’en finit pas d’étonner ses ainés. En partant en tête, il s’est lancé dans une partie de Pacman jusqu’au ravitaillement, mangeant tous les bonus mis en jeu pour la première fois pour récompenser les ouvreurs. Seul à l’avant, le kid est passé le premier à tous les way point et a engrangé 5’52’’ de bonifications jusqu’au ravitaillement du km 240 où la partie prenait fin.
 
Mason Klein
 
À ce moment de la course, Mason avait gagné plus de temps de bonus qu’il n’en avait concédé à Sanders. Une balance positive de 7’’ qui lui permettait de limiter la casse comme le souhaitait l’esprit de cette réforme.
 
Skyler Howes
 
Skyler Howes son pote et mentor, parti 3e ce matin, réalisait une opération similaire. A l’arrivée après environ 450 km, Klein ouvrait toujours la spéciale et avait réalisé une navigation sans faute. Il n’accusait que 6’59’’ de retard sur le vainqueur du jour et déclarait : « J’aime ouvrir, je ne sais pas pourquoi mais je préfère, je fais moins d’erreurs ».
Un discours à l’opposé de celui de ses pairs expérimentés, pour qui c’est une punition ! Ce kid n’est décidément pas fait comme les autres. Ce soir, il concède le général à Sanders mais reste 2e du Dakar à peine plus de 4 minutes.
 
Adrien Van Beveren
 
Adrien Van Beveren a terminé 9ème. Il pointe à la 8ème place du classement général à 21 minutes du leader Daniel Sanders.
 
Adrien Van Beveren
 
Pour le team Sherco Lorenzo Santolino réalise une belle course, très stratégique. Il est très bien physiquement et psychologiquement, est dans l’attente et attaque quand il faut. Il a roulé une bonne partie de la spéciale avec des pilotes de la tête de course et a ensuite choisi de baisser le rythme pour assurer la journée quand il a vu qu’ils prenaient beaucoup de risques.

Il termine 12è de la journée à 16mn 55s du leader et est actuellement 11è au classement général provisoire.
 
Lorenzo Santolino
 
Sandra Gómez 56ème a réussi à terminer la journée, mais la tempête l’a atteinte au milieu de la spéciale, arrivant au bivouac trempée jusqu’aux os.
Sandra Gómez est partie ce matin satisfaite des résultats d’hier, dépassant de nombreux coureurs devant elle et aussi devant sa principale concurrente de 2 minutes et demie, ce qui lui a permis de se placer en première position provisoire chez les femmes, son principal objectif.
 
Sandra Gomez
 
Aujourd’hui, partant avec un peu plus d’avance, elle a rencontré un fort orage au milieu de la spéciale. En quelques minutes, la spéciale est devenue complètement impraticable, l’organisation a donc décidé de l’annuler pour la sécurité des coureurs.
 
Sandra Gomez
 
 
Le résumé vidéo


 
 
Les top moments de l’étape


 
 
Le résumé vidéo du team Sherco


 
 
Le résumé vidéo du team Honda HRC


 
 
Les paysages de l’étape


 

Les résultats officiels

Rallye-raid-2023-dakar-resultats-etape-3

 
Camille Chapeliere